Suzan INAN (CH)

Suzan Inan affirme que c’est le fait d’être issue de l’immigration qui l’a poussée à entreprendre des études en géographie humaine, problématisant ainsi sa perception des notions telles que territoire, déplacement et appartenance. Elle comprend alors que l’aliment est autant une façon d’affirmer, de revendiquer et de perpétuer une appartenance culturelle qu’un moyen d’imposer la suprématie d’une classe sociale ou d’une civilisation sur une autre. En 2017 Suzan fonde Sadé, un projet au sein duquel elle fabrique du chocolat selon des procédés ancestraux, interrogeant les mécanismes socio- économiques et culturels qui façonnent les goûts et préférences

Histoire alternative du chocolat

sadechoc.com