PARTICIPANTS 2017

pepe_d_swimmingpool_1633.jpg

PEPE DAYAW

Pepe est un “work in progress”. Dans son travail se fondent un mélange de folklores, technologies précaires et improvisations loufoques dont la mission est d´explorer et chorégraphier notre société. Ayant visité plusieurs écoles d´Arts autour du monde tels que l´Université d'Amsterdam, de Warwick et le Ministère de Danse et Musique du Kaloob Philippine, Pepe performe avec enchantement dans différentes disciplines telles que le pangalay et le butoh, techo, danse contemporaine et la cuisine en chef autodidacte.

Né à Manila, il grandira partout. Pepe se renouvelle à chaque fois qu´il se donne en spectacle. Il commencera à cuisiner d´un élan de nostalgie pour sa terre natale et a depuis utilisé cette technique comme un outil de recherche et de questionnement de notre monde et de notre identité. A travers Nowhere kitchen , il explore nos rapport à la nourriture mais aussi nos rapports en tant qu´être humain, parents, enfants ou citoyens.


FW11649.jpg

ETIENNE KRÄHENBÜL

Sculpteur suisse

Né en 1953 à Vevey. Après deux ans passé à l’Ecole des beaux-arts, à Lausanne, Etienne Krähenbühl met le cap sur Barcelone et Paris. A son retour en Suisse, d’abord à Agiez, puis dans son atelier de Romainmôtier, il s’adonne à la sculpture et s’intéresse aux marques du temps dans la matière.              

Le grand tournant coïncide avec sa rencontre avec le Dr Rolf Gotthardt, de l’EPFL, spécialiste en alliages particuliers – «à mémoire de formes» - et en métaux super-élastiques. S’ensuit une collaboration qui amène l’artiste, entre science et poésie, délicatesse et monumentalité, gravité et légèreté, à « pousser les limites de la matière pour en faire ressortir les mouvements et les sonorités du plus profond de la terre. » (Françoise Jaunin)

« La notion de temps est une constante dans l’œuvre de Krähenbühl : le temps en tant que témoignage ou expression de l’artiste, la matérialisation de sa mémoire. [...] La rouille et l’usure sont la matérialisation du temps et sa métaphore. Du temps en tant que mémoire d’un passé, souvenir, témoignage ou empreinte, en constante transformation » (Joan-Francesc Ainaud). L’artiste se joue des propriétés physiques des matériaux. Il crée des œuvres dans lesquelles le son, le mouvement, le contraste entre monumentalité et fragilité acquièrent des rôles de premier plan. « Produits d’une compréhension profonde des possibilités d’expression de la matière, les sculptures d’Etienne Krähenbühl nous proposent une nouvelle et fascinante réflexion sur nous-mêmes et sur ce qui nous entoure. » (Joan-Francesc Ainaud)

Depuis le milieu des années 1970, Etienne Krähenbühl a présenté ses œuvres dans une foule d’expositions personnelles et collectives, en particulier en Suisse, en Espagne, en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie et aux USA. Parmi les nombreuses distinctions reçues, mentionnons le Prix de la Fondation Edouard Maurice Sandoz qui lui a été attribué en 2009.                    

Actuellement établi sur le site de Leclanché, à Yverdon-les-Bains, l’artiste dispose de vastes espaces qui lui permettent de développer des projets prenant toujours plus de souffle et d’ampleur. « A l’écoute des phénomènes naturels et toujours plus tendu vers l’essentiel, le sculpteur ne cesse d’épurer et de monumentaliser son geste pour faire parler la mémoire et la musique des matériaux. » (Françoise Jaunin)        


asli_swimmingpool_2791.jpg

ASLI HATIPOGLU

"Il y a toujours une ligne poétique profonde lorsqu’on travaille avec la nourriture, puisqu’une forme d'énergie et de pensée est mise dans le processus de création ou de production d’une matière qui entrera le corps de quelqu’un d’autre, nourrissant finalement ses pensées et ses émotions à son tour”

Asli est une artiste indépendante et chef. Ayant récemment gradué de la Rietveld Academy Textile Art&Design School, elle combine textiles et nourriture dans son travail. Elle récupère notamment des restes pour teindre de la soie. Elle est également chef à mi-temps dans différents lieux en Europe. Elle assemble les couleurs qui viennent de sa cuisine pour raconter des histoires et poser une réflexion poétique sur notre monde. La nourriture a toujours été le connecteur entre des personnes aux backgrounds différents et son travail. Asli aime expérimenter, rechercher, trouver des possibilités pour sensibiliser le monde de l’alimentation et du textile.


Agora_Logo_Web_5 Kopie.jpg

AGORA COLLECTIF

Membres du collectif: Marcela Donato - Caique Tizzi - Renata H

Agora est l’espace artistique multidisciplinaire de Agora Collective à Berlin.  

Bien qu’il soit composé d’un groupe principal d’artistes, Marcela Donato, Renata Har et Caique Tizzi, une partie essentielle de sa démarche est d’inviter de nouveaux intervenants locaux au fil des projets présentés.

Le groupe a débuté ses activités en 2011 dans un premier espace et a collaboré avec de nombreux artistes de tout milieux et origines. Agora Collective a participé à des expositions de groupes et des expositions solo au Freies Museum, à L’Atelier KSR, Saalbau Galerie et à l’Instituto Cervantes à Berlin, au National Gallery de Leeuwarden (Hollande). Le collectif a également développé des résidences et des programmes de développement artistiques professionnels, toujours dans le cadre de la collaboration. Depuis 2015, Agora Collective fait partie du réseau culturel international CAPP ou Collaborative Arts Practices Programme, supporté par Creative Europe et a comme partenaires le TATE (Liverpool), le Ludwig Museum (Budapest), le collectif Heart of Glass (St. Helens, UK), la Live Art Development Agency (Londres), le Kunsthalle Osnabrück (Allemagne), la Hablarenarte (Madrid) et l’agence artistique Create (Dublin).


1.jpg

MARCELA DONATO

Artiste brésilienne membre du collectif AGORA

Marcela est née à Rio de Janeiro et est maintenant basée à Berlin depuis 2007.
Avec un diplôme en arts visuels, Marcela a travaillé comme interprète et chorégraphe pendant 10 ans, au Brésil et en Allemagne.

Depuis son déménagement à Berlin, elle a développé ses compétences en programmation et en production, qui sont aussi devenues des facettes importantes de son expression artistique.

De 2011 à 2017, Marcela a dirigé Agora, un centre de pratiques contemporaines qui se consacre au développement de nouvelles façons de vivre, de travailler et de créer dans un contexte urbain. Composé d'un restaurant émettant peu de déchets, d'un espace de travail, d'une plateforme artistique dédiée aux pratiques collaboratives, ainsi que d'un centre d'économie circulaire et d'espaces libres, le contenu d'Agora repose principalement sur le mélanges des genres de disciplines à travers des programmes de résidence, des cours et une variété d'évènements et de festivals.

Actuellement, Marcela développe GLUE. GLUE est un programme permettant d’accélérer l’impact à la fois de projets entrepreneuriaux et d’individus dans le monde. En tant que programme de bénévolat axé sur les compétences, la plateforme identifie des projets innovants et ayant un impact positif sur la société ou l’environnement de pays en développement. En comprenant les besoins des projets, la plateforme cherche à en faire correspondre les compétences adéquates afin de mettre en œuvre la prochaine étape de leur croissance. Pour ce faire, GLUE entre en contact avec la communauté freelance qui souhaite contribuer au changement positif dans le monde sans forcément savoir comment faire le premier pas.


2.jpg

CAIQUE TIZZI

Artiste brésilien membre du collectif AGORA

Né en 1984 à São Paulo, au Brésil, Caique Tizzi vit et travaille à Berlin. Tizzi est le co-fondateur et le directeur artistique de Agora.

Agora explore le développement des pratiques relationnelles, des méthodes expérimentales de travail en groupe et des processus interdisciplinaires. Le collectif est également connu pour son approche artistique de la gastronomie.

Les projets de Caique Tizzi ont reçu le support de Creative Europe, du Nordic Culture Fund, du Nordic Culture Point et du Goethe Institut. Récemment, Caique Tizzi a présenté ses travaux dans des institutions telles que le Kunstwerke et le Martin Gropius Bau.

 


3.jpg

RENATA H

Artiste brésilienne membre du collectif AGORA

Née en 1981 à São Paulo, au Brésil, Renata Har vit et travaille à Berlin.

Après avoir commencé ses études à São Paulo, Renata a rejoint l’atelier Christian Boltanski et l’école des Beaux-Arts de Paris où elle a obtenu un master.

Utilisant des éléments du quotidien normalement considérés banals, son travail reflète l’imminence de la disparition et la brutalité de l’impermanence. En explorant l’espace, subtile, entre ce que nous voyons et ce qui reste inaperçu, Har créé une atmosphère d’instabilité latente qui raconte des histoires de mémoire, d’identité et d’invisibilité. Ses expositions solo récentes incluent ‘Behold’ à L’Atelier-ksr, Berlin, ‘On different silences’ à La Maudite, Paris, ‘Sparkling Ashes’ à Team Titanic, Berlin. Elle a participé à de nombreuses expositions de groupes : 10ème Biennale do Recôncavo à Bahia, au Brésil, en 2011, Wabi Sabi à la Mendes Wood gallery à São Paulo, en 2011, et (NON) à la Savvy Contemporary à Berlin, en 2013. Ses expositions de groupe récentes incluent la Summer Exhibition à la Galeria Silvia Cintra + Box 4 à Rio de Janeiro au Brésil, la ‘Touch, Vorspiel/Transmediale’ à Berlin en Allemagne, le ‘Festival Berges de Seine / Oi Brasil’ au festival Berges de Seine à Paris, France.

Elle travaille en ce moment sur son exposition solo “Alabastro”, qui vient d’ouvrir ses portes en juillet à Rio de Janeiro dans la galerie Silvia Cintra+Box 4 qui représente son travail.

 

DiegoSocrates4_o.jpg

Diego Agulló est un chercheur indépendant et un artiste dilettante travaillant principalement dans le secteur de la danse et de la performance contemporaine et étudiant le lien subtile entre corps et événement. Il est né à Madrid en 1980 et se presse depuis un jus d‘orange tous les matins. Lors de ces études en philosophie, il se concentre sur les thèmes du jeu, du refrain et de l‘ennui. Basé depuis 2015 à Berlin, il découvre inévitablement le monde de la danse et de la performance qu‘il ne quittera plus jamais. Il développe depuis, via diverses collaborations et sous différentes formes, son travail: performances, vidéos, événements participatifs, lectures, livres et workshops. Diego a organisé des événements participatifs comme The Waiting Room, 3AM ou alors CUE. Ce dernier est un projet à long terme posant la question paradoxale de comment organiser l‘inattendu?

 

Le cadre de recherche de Diego s‘intitule „Theoros“ et tent à créer des contextes d‘apprentissage et d‘investigation concernant le rôle du corps lors de la mise en pratique de la théorie. Il s‘intéresse aux intersections entre l‘éducation et l‘art, le dilettantisme et le professionnalisme. La pratique artistique devient dès lors un moyen de pratiquer la philosophie.  Il enseigne à Smash intensive Berlinat AFFECT, Agora Collective , HZT et Universität der Künste Berlin. 


photo.jpg

BENJAMIN LUZUY

Traiteur haut de gamme, bar branché, restaurants gastronomiques, émissions TV: à tout juste 30 ans, le «Jamie Oliver suisse» multiplie les recettes à succès.
Hyper à l’aise à l’écran, dynamique, curieux et solaire, Benjamin Luzuy est depuis comparé à la star des fourneaux britanniques Jamie Oliver pour sa capacité à démocratiser la cuisine dans un élan simple et généreux.

Ici comme ailleurs, Benjamin est partisan d’une gastronomie contemporaine décomplexée, celle des grandes capitales comme Londres ou New York, qui défriche les codes du Michelin
Élevé à Genève par des parents médecins passionnés de cuisine, il découvre les plus belles tables romandes dès l’âge de six ans. Vers 13 ans, il fait le marché pour garnir une pizza maison et remue patiemment des risottos pour sa grande sœur et son petit frère, quand ses parents sortent.
 

Le dernier projet en date de Benjamin se situe à Vevey et est appelé “Tandem”, un restaurant de 40 places couverts appartenant à l’hôtel Base. Base est encore en chantier et se situe à quelques pas de la gare de la ville. Avec cet endroit, Benjamin souhaite créer un lieu populaire et inclusif ou tout le monde se sent chez sois. “Une cuisine honorant les produits de saison avec une pointe d’audace. A Tandem on cherche à créer l’émotion sans prétention”.


Pendant Food culture days, il animera et cuisinera pendant “Foreplay” un dîner concept mariant performance artistique et gastronomie. Pour ce faire, il collaborera avec un chorégraphe berlinois donc le nom sera dévoilé en septembre.

 


0CDM.jpg

CHRISTINE DEMEN MEIER


Dr. Christine Demen Meier a travaillé dans les secteurs de l’accueil et de la restauration pendant plus de 20 ans, créant et gérant plusieurs hôtels et restaurants à Genève et Montreux. Puis, en 1998, elle s’est tournée vers l’enseignement et la recherche et a rejoint l’Ecole hôtelière de Lausanne. Elle a créé la première chaire de recherche de l’école en 2011 et dirige actuellement le département Entreprenariat & Innovation. Durant cette seconde carrière, elle a encadré des centaines de projets d’étudiants liés à la restauration, à l’hôtellerie, au marketing et à l’entreprenariat. En tant que titulaire de deux chaires de recherche, elle a mené des recherches sur des sujets tels que : les innovations en gestion des déchets pour restaurants, l’impact de l’économie collaborative et de l’ubérisation sur les restaurants, et les obstacles à l’utilisation de la technologie dans les restaurants.


Screen Shot 2017-09-07 at 00.04.30.png

DANILO TIMM

Né à Brasilia - Brésil, Danilo chantait avant même savoir parler. Son fort intérêt pour la musique et la danse, renforcés par des cours et des entraînements, le conduisirent sur le devant de la scène, au théâtre, dans des événements privés ou sur une table au milieu dans son école. Son amour pour la chanson devint de plus en plus fort et à l'âge de 18 ans il commença à donner ses premiers cours de chant. Après quelques années comme acteur et réalisateur de comédies musicales telles que : "Hair”, “Spring Awakening”, “Xanadu”, “Hedwig and the Angry Inch”, “Grey Gardens” et “Elis, a Musical”. Récompensé pour le meilleur second rôle en tant que Lennie Dale en 2014, il déménagea peu après à Berlin et s’intéressa à la cuisine et la performance.
Une collaboration et amitié naquit de sa rencontre avec Pepe Dayaw, mariant ainsi musique et danse lors de repas improvisés. ils évoluent depuis au sein du collectif Nowhere Kitchen, un projet nomade qui a déjà eu lieu dans différentes villes à travers le monde.
Basé à Berlin, Danilo dirige le Re.Choir - une chorale axée sur la technique vocale et les échanges humains; il donne des cours privés de chant et des ateliers vocaux pour des groupes, il fait également partie du collectif Maracujà et  est le chanteur du groupe Passiflora tout en cuisinant toujours avec "Nowherekitchen". Également compositeur, il travaille actuellement sur la production de son premier album solo.


Screen Shot 2017-09-09 at 18.14.02.png

MARIE CAPESIUS

D’origine française et luxembourgeoise, Marie s’installe à Berlin en 2014, où elle rencontre dans la même année Pepe, l’initiateur du projet Nowhere Kitchen.

En 2016, elle finalise ses études de Masters en Innovation et Change Management à Brighton University en Angleterre par correspondance. Dans son mémoire de fin d’études, Nowhere Kitchen est utilisé comme exemple de cas d’études.

Depuis 2015, étudiante en photographie à ‘Ostkreuzschule für Fotografie ‘ Marie travaille principalement en argentique et en noir et blanc. Elle est fascinée par le mouvement et l’intemporalité dans les images ainsi que les états de transcendance que celles-ci peuvent transmettre.

Faisant partie de l’équipe gérant le projet Nowhere Kitchen, Marie a photographié les évènements et les personnes autour de Nowhere Kitchen depuis ses débuts. Cette série photographique a été inspirée par sa fascination pour les moments éphémères, les rituels et célébrations autour de la nourriture, les “restes” et les histoires, le sens pour le partage et la collaboration dans des temps de précarité.


vincent-delfosse-formateur-en-communication-nonviolente-et-guide-de-randonnée-nature.jpg

VINCENT DELFOSSE

Biologiste et naturaliste (master universitaire), Vincent complète son approche du vivant avec la Communication NonViolente (CNV) depuis 2010, il est d’ailleurs  formateur pré-certifié en CNV depuis 2016. Vincent expérimente au quotidien cet art de vivre qui est celui de se relier aux autres et à soi-même et transmet ce processus depuis quelques années, sous forme d'ateliers, de camps et de séjours dans la nature.Il est actuellement en formation pour l’obtention du brevet fédéral dans ce métier, afin de concilier CNV et nature, et de proposer des stages d'immersion en plein air.

Vincent est par ailleurs associé de l'entreprise Ordinata, qui accompagne les entreprises et organisations autour des outils de la dynamique participative (sociocratie) et de l'intelligence collective.

DiegoSocrates4_o.jpg

DIEGO AGULLÓ

Diego Agulló est un chercheur indépendant et un artiste dilettante travaillant principalement dans le secteur de la danse et de la performance contemporaine et étudiant le lien subtile entre corps et événement. Il est né à Madrid en 1980 et se presse depuis un jus d‘orange tous les matins.
Lors de ses études en philosophie, il se concentre sur les thèmes du jeu, du refrain et de l‘ennui. Basé depuis 2015 à Berlin, il découvre inévitablement le monde de la danse et de la performance qu‘il ne quittera plus jamais. Il développe depuis, via diverses collaborations et sous différentes formes, son travail: performances, vidéos, événements participatifs, lectures, livres et workshops. Diego a organisé des événements participatifs comme The Waiting Room, 3AM ou alors CUE. Ce dernier est un projet à long terme posant la question paradoxale de comment organiser l‘inattendu?

 

Le cadre de recherche de Diego s‘intitule „Theoros“ et tent à créer des contextes d‘apprentisage et d‘investigation concernant le rôle du corps lors de la mise en pratique de la théorie. Il s‘intéresse aux intersections entre l‘éducation et l‘art, le dilettantisme et le professionnalisme. La pratique artistique devient dès lors un moyen de pratiquer la philosophie.  Il enseigne à Smash intensive Berlinat AFFECT, Agora Collective , HZT et Universität der Künste Berlin. 
 

1.jpg

CATHERINE FATTEBERT

Catherine Fattebert est animatrice-productrice à la Radio Télévision Suisse (RTS). Affiliée à la culture, elle s’occupe principalement de cinéma sur la Première, racontant des histoires de tournage dans l’émission Travelling. Aimant et collectionnant les livres de cuisine, elle en fait ses doudous, se disant, qu’un jour, elle aurait son nom sur une couverture. Depuis l’âge de 4 ans, où elle a commencé par faire des crêpes toute seule en les carbonisant, elle travaille au four et au stylo, notant et écrivant toutes ses recettes, ses histoires de vie et de gastronomie et ses expérimentations culinaires. Fine bouche et complètement autodidacte, aux fourneaux, elle invente sans cesse, surprenant et amusant le palais de ses hôtes. A tel point qu’au fil du temps, sollicitée par tous, elle devient traiteur sous le nom de Fat Bear Catering, l’Ours gras étant son animal totem. Elle prépare de nombreux buffets de fêtes, régalant des bataillons de gourmands. Ces expériences lui ont permis de tester un grand nombre de recettes qu’elle avait envie de partager. « Cuisine avec vue » est né de ces expérimentations culinaires et d’une rencontre d’amitié avec l’illustrateur lausannois Denis Kormann. Depuis, elle est passée par une formation en pâtisserie à l’école Ferrandi et continue d’écrire et de s’amuser en cuisine. Car la gourmandise est un passe-temps dont on ne se lasse jamais.

Yvan_Schneider.jpg

Yvan Schneider

Yvan est né en 1959 à Lausanne. Il est enseignant en ‘‘éducation nutritionnelle et cuisine’’ au collège de Vevey et professeur à la Haute école pédagogique du canton de Vaud (HEP). Parallèlement, il est membre du comité de la ‘‘Semaine du goût’’ et président de ‘‘Slow Food Vaud’’.

 

Se décrivant lui-même comme bon vivant, amoureux du goût, il se plait ainsi à s’engager dans de multiples projets liés à la nourriture. Yvan est enclin à parler des milles facettes que prend la thématique de l’alimentation: gustative, diététique, historique, sociologique, politique, environnementale, diététique.

 

C’est ainsi coiffé de sa casquette de passionné de cuisine et d’histoire qu’Yvan viendra nous parler de l’histoire de la cuisine en Suisse.

Il est l’auteur de deux ouvrages: un recueil de recettes du monde collectées auprès de 40 élèves ainsi qu’un ouvrage d’histoire de la cuisine et de l’alimentation en Suisse romande du mésolithique au XXIe siècle.

Ouvrage:  « Petite histoire de l’alimentation en Suisse », par Yvan Schneider

Article 24 heures: « Le timide aime transmettre sa grande culture du goût »

Evénement & intervention: Foodhack Dinner with an expert - Yvan Schneider

Emission RTS « On en parle »: Pourquoi faut-il ne pas oublier les recettes maison? Pistes de réflexion donnée par Yvan Schneider.

Edrea Evstad

& Maria Deglaire Ek

Screen Shot 2017-09-23 at 12.29.27.png